Sélection variétale : SECOBRA Recherches développe des programmes de sélection de céréales à paille

SECOBRA Recherches développe des programmes de sélection de céréales à paille adaptés et à l’écoute de la filière et des agriculteurs. Le département Sélection réalise actuellement environ 1800 croisements par an en Blé Tendre d’Hiver et environ 1400 croisements en Orge. Ce dernier est l’un des programmes de sélection orge de brasserie les plus importants d’Europe et l’investissement réalisé est à la hauteur de son envergure.

En effet, la création variétale est le pilier de l’entreprise. Depuis plus de 100 ans, SECOBRA Recherches accompagne les agriculteurs et la filière dans leur recherche de variété répondant à plusieurs critères : le rendement, la stabilité agronomique et la qualité. Ces exigences évoluent et le sélectionneur doit s’adapter à ces demandes, orienter sa sélection dans les bonnes directions. Celles-ci doivent diriger ce travail dans l’objectif de répondre aux défis de l’Agriculture d’aujourd’hui et de demain :
  • Produire mieux et plus (Grenelle de l’Environnement)
  • Adapter les variétés au changement climatique avec une meilleure stabilité de rendement
  • Intégrer des résistances de façon durable
  • Répondre aux attentes de la filière

Afin d’atteindre cet objectif, SECOBRA Recherches mets d’important moyens en place :

  • Une dizaine de milliers de micro-parcelles d’essais sont observées et analysées pour tester le comportement agronomique et technologique des lignées.
  • Des pépinières artificiellement ou naturellement infestées par différentes maladies sont mises en place dans de nombreux lieux en Europe. Ceci permet d’évaluer la résistance variétale en couvrant la quasi-totalité des races de pathogènes présents.
  • Ces deux points représentent plus de 200 hectares en Europe de pépinières et d’essais.
  • Un laboratoire de qualité en blé et en orge permettant de réaliser des micromaltages, des analyses du malt, et des tests prédictifs de qualité boulangère est situé au siège à Maule.
  • Des envois d’échantillons pour des analyses réalisées par les industriels en externe afin d’avoir des résultats en conditions réelles. Si la création variétale est gourmande en moyens techniques, elle est également chronophage. De nombreuses technologies se sont développées afin de réduire l’intervalle de temps entre les premiers croisements et l’inscription de la variété. Ces méthodes d’accélération sont utilisées en interne chez SECOBRA Recherches :
  • L’haplo-diploïdisation : une partie du programme de sélection des Orges d’Hiver et une partie du programme de sélection des Orges de Printemps.
  • Le SSD (Single Seed Descent) : une partie du programme de sélection des Orges d’Hiver et une partie du programme Blé Tendres d’Hiver.
  • L’utilisation intensive de la contre-saison en Nouvelle-Zélande : programme Orge de Printemps
  • Le marquage moléculaire et l'apport de la génomique : grâce au marquage moléculaire, certains caractères agronomiques dits simples peuvent être présélectionnés dans le matériel de sélection. C’est le cas notamment pour certaines résistances à des pathogènes tels que la jaunisse nanisante de l’orge (JNO), la rhynchosporiose et l’helminthosporiose chez l’orge ou encore la mosaïque et le piétin verse chez le blé. Grâce à des techniques de modélisation basées sur l’analyse des génomes, il est maintenant également possible de travailler d’autres caractères agronomiques dits complexes, tels que le rendement en grain, la qualité du grain, la qualité brassicole ou encore la qualité de panification.
  • Le pré-breeding : utilisé chez SECOBRA Recherches qui développe de nombreux programmes visant à l’incorporation de sources de résistance nouvelles et durables contre les maladie ainsi que des critères de qualité intéressants les filières
  • Screening : des essais sont mis en place en Europe et à travers le Monde.

Tous ces moyens et ces technologies sont développés grâce à 3 centres de sélection SECOBRA Recherches en Europe : un en France et deux en Allemagne. La sélection est effectuée par 45 personnes dont 25 en France.

Enfin, ouverte sur son secteur d’activité et dans une quête de performance SECOBRA Recherches s’implique dans de nombreux projets de recherche collaborative public/privé tel que le projet « Breed Wheat ». Cette implication est le fruit de la volonté d’échange et de partage des compétences dont SECOBRA Recherches fait preuve afin de rester informée des actualités et découvertes de son secteur, de pouvoir prendre part à des projets gigantesques impossible à mener seule et enfin, de pourvoir agir sur des sujets qui constituent l’avenir de la filière et de l’Agriculture.